Indemnisation des dégâts du grand gibier: Emmanuel Macron à l’écoute de Willy Schraen

Lundi après-midi, Willy Schraen a été reçu au palais de l’Elysée par le Président de la République Emmanuel Macron pour parler des sujets brûlants liés à la chasse et dont certains agitent la société française dans son ensemble.

Plusieurs thématiques ont été abordées par le président de la fédération nationale des chasseurs (FNC).

En effet, s’agissant de l’indemnisation des dégâts du grand gibier sur les parcelles agricoles qui incombe aux fédérations départementales de chasseurs et qui étrangle leurs budgets depuis l’explosion du cours des céréales pour cause de guerre en Ukraine, le Président de la République a été à l’écoute des aux arguments du patron des chasseurs, qui alerte sur ce sujet depuis plusieurs mois, et a pris des engagements clairs.Emmanuel Macron aurait proposé au président de la FNC « un plan de résilience » à ce sujet. Concrètement, la part financière déboursée par les chasseurs au titre de l’indemnisation de ses dégâts n’augmenterait pas par rapport aux sommes dépensées en 2021 et c’est l’État qui prendrait à sa charge le coût supplémentaire, et lié à l’inflation des prix des céréales, de ces dégâts pour au moins les trois prochaines années. Pour le moment rien n’est acté, ce ne sont que des bruits de couloir.

De plus, Emmanuel Macron aurait également échangé avec Willy Schraen sur le système actuel d’indemnisation des agriculteurs par les fédérations de chasseurs. Celui-ci pourrait être entièrement revu d’ici 5 ans, soit la fin de son mandat présidentiel. ce serait une très bonne nouvelle pour le monde de la chasse qui prévoyait un doublement des sommes consacrées à ces indemnisations pour cette année et qui voit  dans ce système une injustice.

D’autres sujets d’actualité ont bien évidement été mis sur la table au cours de cet échange qui a duré plus d’une heure et demie alors qu’il ne devait durer initialement que quarante cinq minutes. Ainsi, Willy Schraen a pu redemander au Président de la République , une « prime à la casse » destinée aux chasseurs qui vont devoir remplacer un grand nombre d’armes anciennes et inaptes à tirer de la grenaille d’acier à la suite de la décision d’interdire les munitions au plomb près des zones humides dès le 1er février 2023.

Enfin, Willy Schraen a pu aborder d’autres sujets d’importance comme la défense des chasses traditionnelles ainsi que le « chasse bashing », dénonçant auprès du Président les vagues d’attaques sur les réseaux sociaux ou dans les médias dont sont victimes les chasseurs malgré leur rôle éminemment important pour la bonne gestion de la biodiversité. Sur tous ces sujets, Emmanuel Macron s’est montré ouvert et à l’écoute des préoccupations des acteurs du monde cynégétique ce qui laisse augurer, nous l’espérons, des avancées prochaines face à ses problématiques.

Pour le moment rien n’est acté mais l’échange a été globalement positif. Affaire à suivre.

------------------------------------------------------------------------------------------------------


MALADIE D'AUJESZKY

Cliquer sur l'image ci-dessous


--------------------------------------------------------------------------------------------------------

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

 

 

 

MÉTÉO FRÉJUS

 

Cliquez sur l'image

 

CARTE et RÉGLEMENTATION

 

des Accès aux Massif Forestiers

 

du Var

 

Cliquez sur l'image




-------------------------------------------------------------------------------------------------------------


 

Bienvenue sur notre site